À propos du festival

Le-Temps-d-aimer-Biarritz
À propos du festival

1990 création du Festival par Biarritz Culture

Avec l’idée de tracer au cordeau un trait d’union entre la belle époque et la belle saison, entre les feux d’un passé culturel et l’éclat prometteur d’un avenir rayonnant, le Temps d’Aimer a creusé depuis trente ans son sillon dans les grands festivals de danse. Un festival créé par Biarritz Culture qui lors des premières éditions accueillait les plus grandes compagnies : Ballets de Monte-Carlo, Ballet du Kirov, Ballet de Francfort avec William Forsythe, Ballet du Grand Théâtre de Genève avec Ohad Naharin, Dance Theater of Harlem et le Ballet de Madrid de Victor Ullate, qui a impulsé le tempo de ce festival. Et puis la danse basque avec le répertoire, des danseurs des sept provinces et les balbutiements contemporains de tous les chorégraphes qui ont réinventé ici le pas de basque.

 

Un festival pluriel national et international 
Ainsi s’est affirmé un festival singulier, ne cédant à aucune mode et surtout pas à une spécialisation, refusant l’étiquetage et s’ouvrant encore davantage au flamenco ou au hip-hop dans l’appétit vorace du triomphe des expériences mêlées. Le public a suivi, du théâtre de la Gare du Midi à ceux du Casino et du Colisée, avant que ces théâtres ne contiennent plus cette ferveur qui s’étalait, dès le début des années 2000, sur les places ou les plages, dans les quartiers, au gré de représentations contagieuses, de répétitions publiques ou d’une emblématique Gigabarre.

Tout en côtoyant la création contemporaine, le néo-classique a creusé ici son sillon, consacrant notamment l’implantation du CCN Malandain Ballet Biarritz en 1998 donnant au festival son directeur artistique actuel, Thierry Malandain. Cette grande liberté, qui a participé à l’émergence d’un public averti et multigénérationnel, est aussi la marque de la danse qui, aujourd’hui plus qu’hier, abolit les frontières.
Le Temps d’Aimer a contribué d’une manière singulière la création internationale. La ligne de force de ce festival demeure dans cette programmation plurielle, condition sina qua non d’une expression artistique inspirée car libre.

 

 

BAL belocq

 

Les missions du festival 

 

Les missions du festival sont étroitement liées à celles du Centre Chorégraphique National Malandain Ballet Biarritz et ce, dans une logique de synergies.

 Soutien à la création et à la diffusion, notamment la production d’œuvres nouvelles et inédites et le soutien à des talents émergents

Formation artistique et culturel des publics via entre autres des actions de médiation et en favorisant la circulation des publics

Rayonnement national et international de Biarritz, du Pays Basque, du département des Pyrénées Atlantiques, de la région Nouvelle-Aquitaine

Animation du territoire en veillant particulièrement aux retombées sociales, économiques et environnementale.

Collaboration avec les acteurs culturels du territoire, avec une programmation dans les théâtres du Pays Basque

Rendez-vous du monde professionnel avec l’organisation de journées professionnelles

 

Bellocq port vieux

 

 

2021 Un nouvel élan 

Avec l’intégration du festival au CCN Malandain Ballet Biarritz en 2021, le festival a engagé sa transition écoresponsable. Le festival adopte aussi une nouvelle ambition territoriale ; en 2022, il s’étend sur 8 villes et 7 Théâtres de la Communauté Pays Basque et donne toujours priorité à son rayonnement international.
Et s’il est le temps des métamorphoses le Temps d’Aimer reste fidèle à la pluralité des vocabulaires chorégraphiques inscrite dans son ADN, tout en faisant la part belle aux Ballets et aux grands ensembles.

 

 

grenoble01cdo copie

 

Les Lignes directrices de la programmation

 

L’ouverture à toutes les esthétiques, à la diversité via des créations et des œuvres du répertoire portées par des compagnies internationales, nationales et de Nouvelle-Aquitaine, ainsi que du Pays Basque Nord et Sud.

Privilégier la création en étant coproducteur de nouvelles créations et en accueillant des premières en créant des connexions avec d’autres théâtres et d’autres festivals, dans un esprit de mutualisation de ressources et de synergies.

La présence régulière d’œuvres du Répertoire et de grandes formes notamment par des invitations régulières faites à des Ballets.

Une vitrine des « découvertes » avec des artistes et compagnies programmés pour la première fois en France grâce au Festival, notamment des talents émergents.

La valorisation de la culture basque, avec un rendez-vous récurrent donné au public et à la profession.

Un espace réservé à une expression chorégraphique « engagée » sur les enjeux de préservation de l’environnement et du rapport au vivant et au sensible.

La Recherche- action sur la défense de la diversité culturelle et des droits culturels. Une démarche qui interroge la protection et la transmission des danses populaires traditionnelles et valorise l’expression de ces patrimoines culturels encore très vivants dans le monde.  Ex : édition 2022 Focus Caraïbes et journées d’échanges autour du thème : Sauvegarder et promouvoir les répertoires basques et créoles : enjeux et problématiques nouvelles.

La danse partout dans la Ville, dans ses jardins et parcs, le long de l’océan, ses différents quartiers, ses cinéma et théâtres… avec des spectacles, des répétitions publiques, des rencontres, des happenings…

Formation artistique et culturel des publics via entre autres des actions de médiation et EAC et en favorisant la circulation des publics 

Des spectacles à destination du public familial et du jeune public

Besoin de changer d’horizon.

Besoin de se changer les idées. Besoin de respirer l’air qui manque. Besoin de sortir de chez soi et d’oublier les soucis dont nous avons pris l’habitude. Besoin de voir du monde, de se réunir et de partager ses émotions. Besoin d’espace, de libertés, de plaisirs et de fêtes. Besoin de distractions, de se réjouir à la fois l’esprit et les yeux. Besoin de nouveautés, de tout essayer sans avis préconçu. Besoin de sensations délicates, de jouissances pures et simples. Besoin d’émulation, d’élargir ses connaissances. Besoin de bouger librement sur un rythme ou sur un autre. Besoin de retrouver la souplesse de ses jambes ou de faire briller ses talents. 

Tant par la diversité des propositions, des partenaires et des lieux, que par l’extraordinaire variété des spectacles, du 8 au 18 septembre, le Temps d’Aimer la Danse s’attachera à donner satisfaction à ces besoins que chacun éprouve plus ou moins. En collaboration avec la Scène nationale du Sud-Aquitain permettant des représentations à Bayonne et Anglet, avec l’appui de l’Atabal, Scène de musiques actuelles, de la Médiathèque de Biarritz, et d’autres villes de la Communauté d'Agglomération Pays Basque comme Mauléon, Saint-Palais, Bardos, Saint-Pée-sur-Nivelle et Saint-Jean-Pied-de-Port, dans une certaine mesure, tout a été accompli pour répondre au besoin impérieux de rêver, d’aimer et d’espérer. 

La difficulté de choisir est évidemment grande. Mais aujourd’hui plus que jamais, la seule manière de faire le bien et de bien le faire était de vous offrir le plus large éventail de danses qui soit. À vous maintenant de choisir selon vos besoins ou d’embrasser l’horizon du Temps d’Aimer d’un bout à l’autre

Transition écoresponsable

Le festival le Temps d’Aimer a engagé en 2021 sa transition écoresponsable avec pour objectifs de réduire significativement son empreinte carbone et sensibiliser les publics et les professionnels à ces enjeux. Être écoresponsable c’est aussi favoriser une meilleure accessibilité aux spectacles pour l’ensemble des publics car c’est tous ensemble, organisateurs, artistes, compagnies et public que nous avons à poser les premiers jalons.

Forte de premiers résultats obtenus, cette nouvelle édition poursuit résolument sa transition écologique.

Favoriser les mobilités douces et la proximité
De nombreuses études récentes démontrent que le premier impact carbone du spectacle vivant est causé par... le déplacement des spectateurs !

Nous nous efforçons de monter des partenariats pour faciliter les recours aux mobilités douces. Alors, pour venir assister aux spectacles, privilégions dès que cela est possible, le bus, le vélo ou encore le co-voiturage...

Le ticket de bus aller-retour est offert aux spectateurs sur présentation de leurs billets dans le bus.

Pour les artistes et les professionnels, les déplacements en train sont privilégiés et l’équipe

du festival se déplace à vélos électriques mis à disposition par Velektrix.

Nous rapprochons les spectacles au plus près du public : cette année des représentations auront lieu à Biarritz, Anglet, Bayonne, Saint-Pée-sur-Nivelle, Bardos, Mauléon, Saint-Palais, Saint-Jean-Pied-de- Port.

 

 

IMG_0679

 

Réduire l’empreinte de la communication

L’ensemble des publications est imprimé sur du papier certifié PEFC avec des encres végétales à 100% et l’imprimeur est labellisé Imprim’vert.

Nous tendons à diminuer le nombre de programmes imprimés et envoyés par courrier postal et privilégions le recours à des supports réutilisables chaque année.

Partagez vos programmes papier ou consultez la version numérique

Utilisez le service e-billet et limitez les impressions papiers.

Réutilisation des supports de communication créés en 2021.

Hébergement Internet “vert”

 

IMG_0716_web

 

Limiter et recycler les déchets

Limiter autant que possible le recours à des objets à usage unique et en plastique auprès des artistes, des techniciens et du public.

Trier sélectivement et revaloriser les déchets.

Des poubelles de tri seront mises à disposition dans les théâtres et aux abords des scènes en ville.

 

Favoriser une économie locale et circulaire

Privilégier les prestataires de la région et les circuits courts. Ainsi le catering des artistes est assuré grâce au partenariat avec l’Épicier Bio.

Nous vous proposons d’acheter vos places en eusko, la monnaie complémentaire du Pays basque.

 

Contribuer à une réflexion commune au sein de la profession

Une rencontre professionnelle est organisée autour de la diminution de l’empreinte carbone du spectacle vivant avec des ateliers, de conférences et d’échanges coorganisées avec l’Association des Centres Chorégraphiques Nationaux et Centre de Développement

Chorégraphique National, l’Office Artistique de la Région Aquitaine (OARA)

 

Contribuer au récit avec une programmation jeune public autour des enjeux écologiques et des actions de sensibilisation

La Cie Difé Kako présentera sa pièce Joséphine2b dans 7 établissements scolaires de Biarritz et de la Communauté Pays Basque durant la semaine du 12 au 16 septembre.

Le Plaza Berri durant toute la semaine du festival accueillera des élèves engagés dans des parcours d’Éducation Artistique et Culturelle autour de la sensibilisation à l’environnement

par la danse.

Le Temps d’Aimer l’Océan clôture le festival : une journée dédiée à la protection de l’océan et aux défis environnementaux avec des ateliers participatifs et des spectacles.

 

Contribuer à l’inclusion

Grâce à des partenariats avec des acteurs médico-sociaux, nous accompagnons des

publics en difficulté à venir aux spectacles et rencontrer les artistes,

Une tarification adaptée et au plus juste pour permettre au plus grand nombre et aux familles d’assister à un spectacle,

Les événements en extérieur et gratuits sont développés. 

Membres du Conseil d’administration
Présidente : Catherine Pégard
Vice-Président : Guillaume Pepy
Trésorière : Solange Dondi
Déléguée à la transition écoresponsable : Monique Barbaroux
Déléguée à la coopération territoriale et internationale : Marie-Christine Rivière
Secrétaire : Richard Flahaut

 

Direction
Directeur artistique du Festival : Thierry Malandain
Directeur délégué : Yves Kordian

 

Administration
Secrétaire Général - Transition écoresponsable : Georges Tran du Phuoc
Responsable administrative et financière : Séverine Etchenique
Administratrice de Production : Katariñe Arrizabalaga
Responsable de la Communication : Sabine Cascino

Communication et chargée de projets : Eloixa Ospital
Attachée à la communication : Elena Eyherabide
Attaché de presse : Yves Mousset
Chargé de développement artistique : Arnaud Mahouy
Partenariats territoriaux : Carine Aguirregomezcorta
Chargée du protocole : Sabine Oxandaburu
Responsable de la médiation : Laura Delprat
Billetterie & relations avec les publics : Noémie Zabala-Pihouée
Accueil & Billetterie Festival : Léa Veron, Clémence Sarran
Comptable : Marina Souveste
Administration : Sonia Mounica
Secrétaire administrative : Virginie Sichem
Réceptif et catering : Jacques Daems
Suivi et prévention médicale des danseurs : Jean-Baptiste Colombié, Aurélie Juret
Coordinatrice Plaza Berri : Argia Hourcade Doyhamboure

Technique
Directeur Technique : Jean-Pascal Bourgade 
Avec les équipes techniques du Festival
Entretien : Ghita Ballouk

 

Pourquoi soutenir le festival ?

En tant que spectateur ou spectatrice, entreprise fondation donateur donatrice vous pouvez contribuer à la concrétisation de missions et de projets d'intérêt général menés par le Festival le Temps d'aimer.

Soutenir la création artistique
Chaque année, le festival s'évertue à présenter aux publics un large panel de créations et d'artistes aux esthétiques différentes. Ce faisant il contribue à la libre création des oeuvres et à la libre programmation des spectacles qui sont consubstantielles au modèle culturel français. De plus, la création d'aujourd'hui est le patrimoine de demain. Les patrimoines sont un immense atout de la France, facteur d'attractivité de l'Hexagone et de ses territoires, qu'il convient de promouvoir et valoriser.

Favoriser l'Éducation Artistique et Culturelle
Le festival en partenariat avec les établissements scolaires du territoire organise des parcours à destination des élèves du Pays Basque. En effet, la sensibilisation aux pratiques culturelles et artistiques – dès le plus jeune âge et avant même l'entrée à l'école maternelle, – favorise la curiosité, la construction et l’épanouissement de l’enfant. Les initiatives mises en œuvre dans les territoires le confirment. Les études scientifiques l’attestent.

Contribuer à la démocratisation à l'accès à la culture
Chaque année, nous proposons à de nombreux acteurs du territoire des opérations visant à amener des publics en difficulté à venir assister aux spectacles, à aller à la rencontre des artistes voire de pratiquer la danse grâce à des ateliers adaptés. Pour certains publics, il s'agit parfois d'une première découverte de la magie du théâtre. Votre soutien nous permet aussi d'adapter les tarifications pour permettre aux familles et aux différentes catégories de public d'accéder aux manifestations.

Participer au rayonnement et à l'attractivité du territoire
Ce festival qui a lieu chaque année en septembre prolonge la saison estivale. Nous sommes très attentifs à travailler en partenariat avec le tissu économique local (hôtellerie, restauration, prestataires de l'événementiel...) et à avoir un impact le plus positif possible. Votre soutien nous est précieux pour améliorer continuellement les conditions d'accueil des festivaliers et pour faire rayonner le festival au niveau national et international.

 

Comment soutenir le festival

Vous pouvez soutenir le festival de plusieurs manières différentes. D'abord en allant voir plusieurs spectacles et en parlant autour de vous du festival... Autrement, nous vous proposons 3 types de dispositifs pour accompagner le festival le Temps d'aimer.

1/ Mécénat
Vous pouvez soutenir le festival dans sa globalité ou un projet spécifique, voire la programmation d'une compagnie de danse en particulier.
Etant reconnu d'intérêt général, le festival peut vous faire remettre un reçu fiscal vous permettant de déduire 66% de votre impôt sur les revenus si vous un particulier ou 60% de votre don de votre impôt sur les sociétés si vous donnez à titre d'entreprise.
Si vous êtes une entreprise, votre don peut être financier mais aussi en compétences (par exemple en mettant à disposition des expertises) ou en nature (des marchandises, de la prestation de services...), auquel cas vos apports en nature ou en compétences seront valorisés pour vous faire bénéficier de la réduction fiscale de 60%. De plus, en plus d'être valorisé sur nos supports de communication comme mécène du festival, vous pourrez recevoir des contreparties à hauteur de 25% de votre don. Celles-ci peuvent consister en des invitations, des événements sur mesure pour vos collaborateurs, vos clients ou vos partenaires, faisant du mécénat un outil aussi au service de la bonne gestion de votre entreprise. A titre d'exemple, sur un don de 10 000 €, vous pourrez bénéficier d'une réduction fiscale de 6 000 € sur votre impôt sur les sociétés, de 2 500 € de contreparties. Au final, le coût réel de votre don s'élève à 1 500 €.

 

2/ Sponsoring et achat d'espaces publicitaires
Le rayonnement du festival est à la fois local mais aussi national et international. Avec plus de 15 000 spectateurs en moyenne, une couverture médiatique de premier rang, des milliers de followers fidèles sur les réseaux sociaux, vous pourrez atteindre de manière qualitative et distinctive une audience amatrice de culture, de belles choses et attentive.

Vous pouvez également associer votre marque et vos valeurs à un spectacle ou à un événement du festival. Une façon distinctive d'assurer des relations publiques ou encore de travailler la cohésion de vos équipes autour de l'Art chorégraphique.



3/ Bénévolat
Vous souhaitez donner un peu, beaucoup de votre temps en aidant notre équipe dans l'organisation du festival ? Vous êtes les bienvenus ! En fonction de votre disponibilité, de vos appétences et savoir-faire, impliquez-vous dans les coulisses du festival, une aventure qui se renouvelle d'année en année, riche d'émotions et de relations humaines.

 

 

Ils nous soutiennent

Le Festival le Temps d'aimer remercie chaleureusement ses mécènes et soutiens pour leur engagement à ses cotés, pour mener à bien ses missions artistiques et citoyennes.

SUEZ France, partenaire principal
Expert des métiers de l'eau et des déchets, Suez propose partout en France des solutions innovantes pour préserver et sécuriser les ressources. Suez accompagne particulièrement le festival sur sa transition écoresponsable et les projets d'inclusion.

 

Keolis / TXIK TXAK
TXIK TXAK est le réseau de mobilité en commun sur tout le Pays Basque et le Sud des Landes. Etant donné qu'un des premiers impacts carbone du spectacle vivant est le déplacement des spectateurs, TXIK TXAK propose aux festivaliers une offre très avantageuse pour se rendre aux spectacles et accompagne ainsi la transition éco responsable du festival et améliore considérablement l'expérience du spectateur : plus de stress dans la circulation ou pour stationner.
 


Casino Barrière Biarritz
Une magnifique façade Art Déco dressée face à l’Océan. Des colonnes et une galerie-promenade sur la plage. L’extérieur du Casino Barrière Biarritz, l’un des plus beaux bâtiments du Sud-Ouest, impressionne. Un lieu qui anime les soirées et les journées à Biarritz et ce, en toutes saisons...

 

Nous remercions également chaleureusement :
Biarritz Danse pour leur fidélité sans faille, la Chocolaterie Henriet dont les chocolats dans les loges ravissent les artistes, l'Epicier Bio de Bayonne qui agrémentent les "catering" des équipes, Velektrix pour ses vélos si confortables et utiles pour aller d'un théâtre à un autre, le Groupe Clim pour ses véhicules sur lesquels on peut toujours compter, le studio Waaz pour sa créativité et sa patience, et l'Institut Danse Santé pour les soins prodigués aux artistes chorégraphiques.

 

Contact et infos

Vous souhaitez en savoir plus sur les différentes manières de soutenir ou de collaborer avec le festival le Temps d'aimer ? Venez-nous rencontrer et nous serons ravis d'échanger avec vous et pourquoi pas, imaginer un partenariat ensemble.

Georges Tran, secrétaire général, g.tran@malandainballet.com